04:51
URGENT >>>

Jean Boniface Asselé clame « ouvertement » l’échec d’Ali Bongo après 10 ans de pouvoir


Choix présidentiel

Ali Bongo a préféré son « ami » Faure Gnassingbé à sa propre journée du Drapeau !


Politique
  • Ali Bongo posant hier avec son homologue togolais © 2019 D.R./Info241
Publié le 10 août 2019 à 09h07min

Ali Bongo a décidément un sens aiguisé des priorités. Hier, pour la journée nationale du Drapeau, pourtant prévu de longue date et instituée par lui, le président gabonais a délaissé ces commémorations pour recevoir son « homologue et frère » Faure Essozimna Gnassingbé du Togo qui en était à sa 3e visite en 3 mois au chevet d’Ali Bongo. Un choix de priorité qui n’a pas manqué de faire réagir ses détracteurs qui continuent de s’interroger sur son état de santé réel et sur les réaménagements consentis pour le préserver des rendez-vous publics.

Lire aussi >>> Ali Bongo sera-t-il bien présent à la Journée gabonaise du Drapeau ce 9 août ?

Tout le Gabon institutionnel s’était donné rendez-vous ce vendredi à la place de l’Indépendance de Libreville. De la Cour constitutionnelle à l’Assemblée nationale et au Sénat, en passant par les membres du gouvernement gabonais, tous les hauts dignitaires de la République ont honoré de leur présence la Journée du Drapeau, célébrée depuis 2009 à l’initiative d’Ali Bongo. Tous sauf le président gabonais qui est demeuré à quelque mètres de là au palais présidentiel.

Une vue de la cérémonie d’hier

Seul manquait à l’appel de cette grande fête du symbole, Ali Bongo lui-même, qui a préféré s’offrir un entretien présidentiel avec son homologue Faure Essozimna Gnassingbé du Togo, présent ce même vendredi pour « une visite d’amitié et de travail ». Une absence qui constitue une première pour ces commémorations qui étaient hier à leur 10e édition. Une absence d’Ali Bongo qui n’est pas passée inaperçue tant les doutes sur ses capacités à demeurer au pouvoir continuent de grandir dans l’opinion depuis son malaise en Arabie Saoudite et les mystères autour de son état de santé.

Lire aussi >>> Le président togolais de nouveau attendu au Gabon ce 9 août, en pleine journée du Drapeau

Dans les faits de cette 10e journée du Drapeau, au lieu de la traditionnelle cérémonie de baiser du Drapeau que présidait jusque-là Ali Bongo, en sa qualité de garant des symboles de la république, le public a plutôt eu droit à un balai de discours et de chants présidé par la Premier ministre gabonais Julien Nkoghe Bekale. Une cérémonie toute reconfigurée en conséquence en raison de l’absence de son promoteur qui a avait justement mieux à faire ce jour-là que d’honorer les symboles de la République !


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile