16:13
URGENT >>>

Jean Boniface Asselé clame « ouvertement » l’échec d’Ali Bongo après 10 ans de pouvoir


Tournée partisane

Brice Laccruche Alihanga offre en spectacle la mauvaise santé d’Ali Bongo


Analyse
  • Ali Bongo se déplaçant toujours aussi difficilement à l’aide d’une canne © 2019 D.R./Info241
Publié le 6 octobre 2019 à 17h30min

La santé d’Ali Bongo continue d’être un sujet majeur de la vie politique gabonaise. Pour clouer le bec aux détracteurs du président gabonais donné pour mort et/ou en incapacité, son directeur de cabinet a mis en scène hier devant de milliers de gabonais pour la clôture de sa tournée, un Ali Bongo toujours aussi mal en point. Une orchestration qui interpelle autant qu’elle inquiète sur la santé d’Ali Bongo qui est apparu diminué, contrairement aux informations propagandistes officielles.

Les Gabonais pouvaient s’attendre à tout. Sauf au désolant et attristant spectacle organisé hier par le désormais « messager intime » d’Ali Bongo. Brice Laurent Jean Joseph Fargeon alias Laccruche Alihanga a offert en spectacle la mauvaise santé d’Ali Bongo à des milliers de Gabonais samedi au stade de Nzeng-Ayong. Un Ali Bongo toujours aussi meurtri par maladie qui a eu toutes les peines du monde à esquisser des pas de danse ou à prononcer un bref discours.

Une tournée en Alipothéose

Entamée le 2 septembre dernier à travers le pays, la tournée de celui qui se fait désormais désigner comme le « messager intime » de son patron Ali Bongo, a connu son épilogue hier dans un stade de la capitale gabonaise. Le moins que l’on puisse dire, est que l’agenda politique du parti au pouvoir au Gabon a connu une intense accélération ces derniers temps. Au point de nécessiter une réapparition furtive d’Ali Bongo devenu fantomatique depuis son AVC.

Le messager intime simulant au public un appel à Ali Bongo

Avec ce qui s’est passé samedi au stade de Nzeng-Ayong, on comprend mieux que tout était malicieusement organisé d’avance. Brice Fargeon, en maître d’orchestre, fera tout pour faire sortir du bois Ali Bongo pour qu’il vienne se tenir en public pour la fin de sa tournée dans l’Estuaire. Téléphone à l’oreille quelque temps après avoir pris la parole pour délivrer son message dont pas grand monde n’a la teneur, il mettra en scène une arrivée impromptue d’un Ali Bongo qui peine sérieusement à marcher vers la tribune officielle du stade.

Un président toujours bien malade

Paralysé de tout son côté droit, Ali Bongo qui est apparu tout blanc vêtu, a plus contribuer à attrister la foule plutôt qu’à l’encenser. Trois phrases soufflées à l’oreille qu’il s’essoufflait à prononcer et une danse frénétique debout sur place, ont bien servi à illustrer le pic de cruauté de ceux qui tirent les ficelles de ce show. Les mêmes qui tirent profit de cette chaotique situation qui ridiculise toute une nation. Comment des gens normaux peuvent-ils se laisser aller à un tel point de dénégation d’une évidence aussi claire ?

Ali Bongo esquissant des difficiles preuves de santé

Et certains observateurs de soupçonner en de tels agissements, une triste façon de bien montrer à ceux qui le soutiennent outre-mer qu’Ali est bien fini, et que lui et lui seul lui est resté fidèle jusqu’au bout. Qu’en conséquence, il serait l’homme par qui doit passer la transition ou la continuité. Jusqu’où peut-on aller à l’exposition d’un président malade qui a grandement besoin de soins que de tenter de prouver qu’il ait une forme olympique qui n’existe pas ? Seules les ambitions des participants à ce spectacle inédit pourront y répondre.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile