10:20

Surpopulation carcérale

Le gouvernement gabonais va faire libérer ce mardi 153 prisonniers à Libreville


Société
  • Le gouvernement gabonais va faire libérer ce mardi 153 prisonniers à Libreville © 2019 D.R./Info241
Publié le 12 août 2019 à 07h28min

C’est ce qu’a indiqué hier soir, le porte-parole du ministère de la Justice, Eric Nziengui Mangala, dans un communiqué lu à la télévision publique. Les autorités gabonaises ont décidé à l’approche des fêtes de l’indépendance, de faire libérer les prisonniers du pays dont la détention était devenue illégale et engendrait ainsi une « surpopulation carcérale ». L’annonce faite concerne la prison centrale de Libreville qui verra ce mardi, 153 détenus recouvrer la liberté.

Le Gabon veut désengorger ses prisons et sa population carcérale. C’est l’unique raison de cette annonce gouvernementale fait hier soir et datée du 8 août. Les autorités gabonaises après avoir mis en place une commission chargée d’examiner les causes de la surpopulation carcérale, se sont rendues compte qu’il y avait des prisonniers en trop dans ses prisons.

Une vue de la surpopulation carcérale de la prison de Libreville

« S’agissant particulièrement de la Prison centrale de Libreville, les conclusions de ladite commission ont révélé que les durées des détentions préventives et des condamnations de 153 détenus ont expiré », a indiqué le parte-parole du ministère de la Justice. Nul doute que cette mesure concernera pour partie, les prisonniers politiques enfermés depuis la crise post-électorale de la présidentielle 2016.

Cette bonne nouvelle est donc un cadeau des autorités à l’approche des fêtes de l’indépendance et devrait permettre de calmer le climat politique ambiant. A moins que les autorités gabonaises soient devenues vertueuses des droits de l’homme et des procédures pénales. Autorités judiciaires qui privilégient systématiquement la détention préventive dont les délais légaux ne sont jamais respectés.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile