20:16

13e législature

Législatives partielles 2019 : 39 candidats en lice pour 10 sièges de député


Politique
  • Quelques visages de ces 39 candidats © 2019 D.R./Info241
Publié le 29 juillet 2019 à 07h41min

Alors que la 13e législature de l’Assemblée nationale gabonaise manquait depuis de 8 députés depuis le double scrutin des 6 et 27 octobre 2018, il y aura finalement 10 sièges à pouvoir. Le Centre gabonais des élections (CGE) qui semble avoir bien traîné le pas depuis les invalidations du 15 décembre 2018 par la Cour constitutionnelle, a finalement décidé de convoquer les électeurs les 10 et 31 août prochains. Une joute électorale qui réunira 39 candidats de 13 partis repartis dans 5 provinces avec cette fois aucun candidat indépendant.

Lire aussi >>> Allô Gabon ? Le CGE a oublié d’organiser les partielles des législatives dans les délais !

Les législatives partielles qui auraient dû être organisé au plus tard le 15 avril dernier par le CGE se tiendront finalement les 10 et 31 août. Désormais au pas de course, le CGE qui avait fixé au 24 juillet le délai de dépôt de candidatures, a publié samedi la liste des candidats retenus pour ce scrutin. Pour le premier tour de ces législatives partielles, ils seront 39 candidats à se bousculer au portillon de l’Assemblée nationale.

Les 39 candidatures retenues par le CGE

Parmi les partis en lice figurent ceux qui étaient déjà présents lors des scrutins derniers invalidés à la suite de recours introduits à la Cour constitutionnelle. Il s’agit de RV, PDG, SDG, PSD, PDS, UPGL, UPN, UPNR, UPL, CLR, RHM, UN et LD. Parmi les scrutins à enjeu figurent l’avenir politique de l’ancien opposant radical, Michel Menga M’Essonne, devenu ministre de l’Education des gouvernements d’Ali Bongo. Il devra battre le candidat du parti au pouvoir Fidèle Angoué Mba dans le département de la Noya (Estuaire).

Lire aussi >>> Législatives 2018 : il faudra repartir aux urnes dans les 8 sièges de députés annulés !

A Mouila, Jean de dieu Moukagni Iwangou un autre transfuge de l’opposition radicale ayant rejoint le pouvoir, jette l’éponge et renonce donc à se faire élire député. Dans ce siège unique du premier arrondissement de la commune, le duel entre Jean Norbert Diramba (LD) et Serge Maurice Mabiala (RHM) n’aura pas lieu comme en octobre 2018. Au final, ils seront 4 candidats à se disputer ce siège : Léon Nzouba (PDG), Sosthène Massous-Ma-Mouguengui (SDG), Serge Maurice Mabiala (RHM) et Moukagnia Bouka (PSD).

Dans le détail, ces partiels concerneront dans l’Estuaire, 9 candidats pour les sièges du 6e arrondissement de Libreville, celui du 2e arrondissement de Ntoum et celui du département de la Noya. Pour la Ngounié, 14 candidats tenteront de séduire les électeurs dans les sièges du 1er arrondissement de Mouila, du 2e siège du département de Boumi-Louesti (cantons Wano Ivindzi et Basse Louetsi) et le 1er siège de la commune de Mimongo (cantons Haute-Ogoulou et Haute-Dikobi) du département de l’Ogoulou.

Dans l’Ogooué-Ivindo, 6 candidats seront en lice dans deux sièges : 1er siège de la commune de Mekambo (cantons Bengoué et Sassamongo) et celui du 3e siège de Mekambo (canton Djouah). Dans l’Ogooué-Lolo, seul le siège de l’Offoué-Onoye est concerné avec aux prises 3 candidats et leur suppléant. Enfin, même son de cloche dans le Woleu-Ntem où 7 candidats tenteront de ravir les voix du 2e siège du département de l’Okano (cantons Lalara et Okala).

Rappelons que pour le premier tour prévu au 10 août prochain, la campagne électorale s’ouvrira le 31 juillet à 00 heure pour se refermer le 09 août à 24 heures. Et pour le second tour qui aura lieu le 31 août, elle s’ouvrira le 18 août à 00 heure, et prendra fin le 30 août à 24 heures.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile