06:32

Coopération Gabon-Chine

Les vertus de la médecine chinoise vantées lors d’une conférence à Libreville


Santé
  • La technique de ventouses, une des techniques médicinales chinoises présentées lors de cette conférence © 2019 D.R./Info241
Publié le 22 avril 2019 à 10h29min

Le Gabon et la Chine ont célébré vendredi le 45e anniversaire de leur coopération bilatérale. Occasion pour des experts chinois et gabonais de présenter à nouveau au public le temps d’une conférence, les bienfaits de la médecine chinoise pratiquée notamment à l’hôpital de la coopération sino-gabonaise de Libreville.

L’Institut Confucius de l’Université Omar Bongo (UOB) de Libreville a prêté son cadre vendredi dernier, aux festivités marquant le 45e anniversaire de la coopération entre le Gabon et la Chine. Orientés vers la promotion de la médecine chinoise, des experts ont édifié le public sur les vertus de cette science « médicale millénaire qui étudie la physiologie humaine ».

Une vue de l’assistance venue écouter l’exposé des experts

Wu Chunfeng, le directeur de l’Institut Confucius, a expliqué lors de sa communication que « la médecine traditionnelle chinoise date de l’Antiquité et est étroitement liée à la culture chinoise ». Mais aussi que l’Institut Confucius entendait participer aux échanges entre le Gabon et la Chine. Le public essentiellement estudiantin et universitaire, a notamment été édifié sur les différentes techniques médicinales chinoises.

Parmi elles, la pharmacopée chinoise dont le traitement est effectué à base de produits végétaux, animaux et minéraux. Mais aussi l’acupuncture et la moxibustion, la ventouse (voir image en une), le massage Tuina, le grattage et la thérapie par la cavité auriculaire, etc. La plus connue dans notre pays étant l’acupuncture et la moxibustion qui consiste à « piquer au moyen d’aiguilles métalliques chacun des méridiens du corps humain et à leur donner par diverses techniques de manipulation une stimulation plus ou moins forte pour atteindre le but thérapeutique », a-t-il indiqué.

La directrice générale de l’hôpital de coopération sino-gabonaise, Dr Gisèle Mounguengui, a pour sa part rappelé que son établissement regorgeait d’experts tant gabonais que chinois outillés à la pratique de ces techniques médicinales chinoises. « Nous recevons au minimum une trentaine de personnes par jour dans cette structure hospitalière. Ce qui prouve que cette médecine connaît un véritable succès », a-t-elle martelé. Avant d’inviter les curieux à « la découverte de cette médecine qui soulage les patients que nous avons et particulièrement les victimes d’AVC et hypertendus ».


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile