05:29
URGENT >>>

Jean Boniface Asselé clame « ouvertement » l’échec d’Ali Bongo après 10 ans de pouvoir


Alerte conso

Plusieurs marques de biberons contrefaits et « potentiellement nocifs » en vente au Gabon


Economie
  • Des produits originaux Chicco et Avent © 2019 D.R./Info241
Publié le 20 septembre 2019 à 18h32min

La Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC) du Gabon vient de lancer une alerte sur des produits contrefaits qui auraient gagné le marché gabonais. Selon un communiqué parvenu ce vendredi à la rédaction d’Info241, plusieurs semaines d’enquête ont « permis d’identifier la présence sur le marché de produits Avent et Chicco contrefaits ». Ces produits de mauvaise qualité provenant de Chine seraient, selon instance nationale de protection du consommateur, « potentiellement nocifs pour la santé des nourrissons ».

Alerte aux biberons contrefaits. Celle-ci concerne les marques Chicco et Avent, très prisées du publics gabonais. Selon la DGCC, ces produits « potentiellement nocifs pour la santé des nourrissons » seraient sur le marché national depuis plusieurs semaines déjà. Les conclusions de cette enquête ont permis de mettre en place des opérations de retrait du marché desdits contrefaits sur l’ensemble du territoire national, souligne le communiqué.

La différence entre les biberons Avent et leur contrefaçon

Aussi pour n’avoir pas à acheter ces produits, la DGCC recommande au public « de porter une attention particulière avant tout achat de biberon de ces marques, sur les mentions apposées sur l’étiquette, notamment les caractéristiques et l’origine des produits ». Pour les biberons Avent, il manque la marque « Philips » et le logo du produit a été modifié en « Aveat » avec la présence de la mention « New » en anglais.

La différence entre les biberons Chicco et leur contrefaçon

Coté Chicco, les produits contrefaits ont aussi subit une modification de logo. Ainsi sur ces biberons, le logo au point rouge de Chicco a été remplacé par « Chocco », puis la présence du nœud au coin de l’emballage et la présence d’une femme, d’un bébé et d’un biberon sur l’emballage. En clair pour s’y retrouver, il faudrait prêter une attention toute particulière aux produits de ces deux marques pour ne courir aucun risque pour son enfant.

Et le communiqué de souligné qu’il est « par ailleurs demandé à tout opérateur économique qui détiendrait des produits non conformes de les retirer sans délai du circuit de distribution, sous peine de sanctions prévues par les textes en vigueur ». Pour toute information complémentaire, la DGCC reste joignable sur son numéro vert 8085 de 8 heures 30 à 15 heures 30 tous les jours ouvrables.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile